Délégation Cantal Puy-de-Dôme

À Aurillac

Apprentissage du français

Témoignage d’une bénévole

Depuis la rentrée de septembre dernier, une dizaine de bénévoles du Secours Catholique du Cantal - Puy-de-Dôme se relaient tout au long de la semaine, dans les locaux du centre social ALC Hélitas et enseignent la langue française aux trente-six apprenants originaires d’une quinzaine de pays. Parmi eux, Hélène Bousquet, engagée dans cette équipe parle de cette mission qui enrichit sa vie.

Apprentissage du français

En tant que bénévole, je mesure à quel point notre aide peut être utile à ces personnes, et combien leur intégration dépend de l’apprentissage de la langue française. Tout d’abord, parce que l’attribution de certains titres de séjour exige l’obtention d’un certificat de compétences en langue française, mais aussi parce que toutes leurs activités quotidiennes nécessitent l’usage du français. Que ce soit pour faire des courses ou se renseigner auprès d’un organisme ou d’une association, il paraît indispensable de savoir parler français. Et, nous constatons, à regret, qu’il est plus facile de se faire accepter des autres, d’avoir une place dans la société lorsqu’aucune barrière de la langue ne vient faire obstacle.

Lors de la dernière réunion d’équipe, tous les bénévoles ont pu témoigner de l’investissement des apprenants, de leur motivation, de leur envie d’apprendre. Je suis souvent impressionnée par les progrès faits par les apprenants d’une séance à l’autre. Je mesure leur détermination et leur volonté d’avancer. Ils se montrent volontaires et certains demandent des exercices complémentaires ou même la permission d’assister à d’autres cours dans la semaine. Il m’arrive de me demander, en cours de séance, si j’ai préparé suffisamment de choses pour animer le cours jusqu’à la fin… ! Pourtant, je sais, pour les avoir rencontrés dans le cadre des permanences d’accueil du Secours Catholique, que certains ont des parcours de vie très difficiles, qu’ils ont vécu des événements dramatiques ou doivent faire face à d’autres difficultés aujourd’hui d’ordre administratives, familiales ou financières... Je peux dire qu’ils font preuve de courage.

Je souhaite faire part, enfin, de la profonde gratitude, de l’immense reconnaissance que certains nous manifestent. J’ai reçu de beaux messages au moment des fêtes de fin d’année. D’autres bénévoles ont également eu le plaisir de recevoir des vœux de leurs élèves. Et, nous ne comptons plus les remerciements pour les chocolats que nous leur avions offerts à Noël ! Et je peux dire aujourd’hui que mon engagement en tant que bénévole me fait vivre de bons moments de fraternité, qu’il me permet de faire de belles rencontres. Il enrichit ma vie.

Hélène Bousquet

Imprimer cette page

Portfolio